38 / actualites / Traversée du mythique passage du Nord-Ouest

Traversée du mythique passage du Nord-Ouest

28 juillet 2015 | By francecanadaculture Moncton

Le havre de Saint-Jean, à Terre-Neuve, accueille un grand voyageur: un Français de 27 ans qui parcourt le monde avec son voilier. Il est l'un des rares capitaines assez braves pour vouloir traverser le passage du Nord-Ouest en voilier.

« Le plus dur, c'est de larguer les amarres, parce qu'une fois qu'elles sont larguées, c'est le point de non-retour, on ne peut plus retourner », lance Manu Wattecamps-Étienne.

L'aventurier est parti il y a sept ans de sa Bretagne natale. Il a décidé de fuir une société qui lui donnait le mal de mer. 

L'aventurier Manu Wattecamps-Étienne.L'aventurier Manu Wattecamps-Étienne.  Photo :  ICI Radio-Canada/Philippe Grenier
 

« Il y a les oiseaux de la terre et les oiseaux de la mer. Si vous mettez un pigeon au milieu du Pacifique, il est perdu, il meurt au bout de 24 heures. C'était pareil pour moi au milieu du système », explique-t-il.

Il a donc parcouru les quatre coins de la terre avec son mythologique voilier, La Chimère. Manu a traversé l'océan atlantique et l'océan pacifique, il s'est pointé le bout du nez à des endroits inconnus en Amazonie, avant de passer par la Terre de Feu en Argentine.

Il a ensuite remonté l'Amérique par la Patagonie, un voyage qui l'aura marqué à jamais. Manu souligne que le métier est périlleux, mais combien valorisant, avec un butin de souvenirs impérissables.

« Il y a ce rapport de l'infiniment petit qui est moi, par rapport à la nature, et j'aime ressentir ce sentiment de n'être rien, ça me remet à ma place. Des fois, j'ai un peu une grande gueule comme on dirait, ça me fait un petit peu me taire et courber le dos », raconte l'aventurier.

Une vingtaine de voiliers seulement ont traversé le passage du Nord-Ouest. Le voilier Fleurs Austral de la famille Poupon-Danon est l'un d'eux. Coïncidence du moment, leur voilier est au port de Saint-Jean, à un kilomètre du voilier de Manu. 

Le passage du Nord-Ouest reliant l'océan Atlantique à l'océan Pacifique en passant entre les îles arctiques du Grand Nord canadienLe passage du Nord-Ouest reliant l'océan Atlantique à l'océan Pacifique en passant entre les îles arctiques du Grand Nord canadien
 

« C'est captivant parce qu'on est en perpétuelle bataille avec la glace pour avancer », explique, Géraldine Danon, du voilier Fleur Austral.

« Il faut y aller, il faut rentrer dans la gueule du loup, dans ce passage du Nord-Ouest qui n'est jamais facile », ajoute Philippe Poupon.

Et il faut être prêt au pire. « C'est sûr que j'ai des craintes. Je serais fou de ne pas avoir de craintes. Le jour que tu quittes le port et que tu as cette plénitude en toi, c'est là que ça craint qu'il y ait un problème. Ma crainte, c'est que les éléments ne veulent pas me laisser passer », conclut Manu Wattecamps-Étienne.

Le voyageur connaîtra la réponse à cette question dans quatre mois, après sa conquête du Nord-Ouest canadien.

D'après un reportage de Philippe Grenier.