arts visuels / Arts Visuels, Architecture & Design / Grand succès pour la FIAC

Grand succès pour la FIAC

23 octobre 2014 | By francecanadaculture Ottawa

Du 23 au 26 octobre 2014 s'est tenue la 41e édition de la Foire Internationale d'Art Contemporain (FIAC) à Paris, qui s'affirme comme capitale de la culture.

Une FIAC exceptionnelle

Tous les ans, la FIAC réunit les artistes les plus en vue du moment. Cette année, la FIAC a tenu ses promesses exceptionnelles : 74.000 visiteurs, soit 1.4% d'augmentation par rapport à l'année dernière, dont 5.000 V.I.P. Rarement autant d'événements culturels auront été proposés : multiplication des Salons "off" et trois inaugurations majeures en marge de la FIAC, celles de la Fondation Louis Vuitton, du Musée Picasso, et des salons de la Monnaie de Paris. La FIAC est présente comme jamais à Paris, en déclinant sa foire par une manifestation bis, (OFF)ICIELLE, à la Cité de la mode et du design, qui se déploie le long de la Seine.

Le rayonnement mondial de la FIAC n'est plus à démontrer. Cette édition a réuni des exposants de 26 pays, 143 galeries étrangères. Ce sont les galeries d'importance qui en tirent le meilleur parti. Dans la perspective de la première FIAC Los Angeles qui se profile pour mars 2015, Paris concentre les regards et les acheteurs. Selon Michele Casamonti, patron de la galerie Tornabuoni, "en matière d'offre culturelle, Paris est avec New York au sommet".

 

Des stars incontournables

Mondialement célèbres ou pour certains plus méconnus­ mais susceptibles d’intéresser les collectionneurs, les artistes représentés à la Fiac proposent des travaux très divers.

Après le buzz causé par l'oeuvre de Paul McCarthy (l'érection d'un sapin coquin Place Vendôme), la FIAC a présenté les oeuvres d'artistes parmi les plus renommés :le stand d'Olafur Eliasson est une boîte de nuit noire scintillante qui fait ressoritr son kaléidoscope de lumière, The New Planet. Oscar Tuaon, jeune sculpteur américain vivant en France, qui combine arts plastiques, architecture et habitat précaire dans un art de la ruine ; le Colombien Oscar Murillo, le Californien Parker Ito, 28 ans tous les deux ; Henrique Oliveira, sculpteur brésilien ; Petrit Halijaj, Kosovar de 25 ans ; David Almetdj, Québécois de 40 ans ; et bien d'autres...

 

Enchères et amour de l'art

Phénomène de masse et phénomène de bulle, les mêmes noms deviennent de plus en plus chers, les acheteurs fortunés font marcher les ventes aux enchères. Un tourbillon de surenchère entoure la FIAC, les maisons de ventes fixant maintenant leur agenda sur celui des foires : Christie's y voit le meilleur moment pour capter les collectionneurs, à l'instar des maisons Piasa ou Pierre Cornette de Saint-Cyr. "L’art est de plus en plus un investissement », affirme Laurence Dreyfus.

A l'inverse, Sotheby's France réserve ses ventes d'art contemporain pour début décembre, tandis que Tajan préfère soutenir les artistes et les galeristes pendant la FIAC : "Pas question d'organiser des enchères autour de jeunes artistes pendant la FIAC, qui casseraient le premier marché", explique Rodica Seward, présidente de Tajan, femme d'affaires et colletionneuse américaine d'origine roumaine.

Et l'art dans tout ça? Malgré la frénésie d'achat des collectionneurs, "cela n'empêche pas les amoureux de l'art de continuer à acheter, comme une maladie d'amour", constate Daniel Templon, un des vétérans du marché américain en France.

Sources

- Lancement de la Fiac (Les Echos)

- Dossier (Les Echos)

- Bilan de la FIAC (Les Echos)

- Dossier du Figaro

- Album photo du Monde

connexe