arts visuels / Arts Visuels, Architecture & Design / Paris : ville en mouvement

Paris : ville en mouvement

04 dcembre 2014 | By francecanadaculture Ottawa

Paris demeure une ville en mouvement. Elle se modernise, s’étend, se réinvente et s’embellit sans cesse en conciliant la richesse de son patrimoine à l’audace du contemporain. Deux nouveaux monuments dédiés à l’art viennent d’ouvrir, un troisième sera inauguré en janvier 2015. Deux autres projets architecturaux redessinent la capitale, l’un prévu pour 2015, l’autre pour 2018.

La Fondation Louis Vuitton

Le nouveau chef-d’œuvre de l’architecte à la renommée internationale Frank Gehry a ouvert en octobre dernier à Paris, au Bois de Boulogne. L’idée de ce bâtiment est née dans la tête de Bernard Arnault, président-directeur général du groupe LVMH. L'édifice est couvert de douze gigantesques et impressionnantes voiles de verre qui se juxtaposent savamment. Une composition artistique semblable à une sculpture géante, car ces voiles n'ont aucune réelle utilité si ce n'est, sur la terrasse, de diffuser une lumière filtrée, comme dans un rêve. Le jour de son inauguration, le Président de la République François Hollande a qualifié le bâtiment de "projet d'une immense imagination" et de "grand équipement du 21e siècle". Le bâtiment propose des concerts et des expositions d’art contemporain.

 

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

Conçue par Renzo Piano, cette nouvelle institution dédiée au cinéma est un vrai expoit architectural. Située sur l’avenue des Gobelins, la fondation est une coquille de forme ovale enchâssée au cœur d’un ilot de vieux immeubles. Derrière une façade du XIXe siècle sculptée par Auguste Rodin se déploie un espace de 2000 mètres carrés : exposition de caméras et projecteurs, expositions temporaires qui présenteront le patrimoine de la Fondation : 4000 affiches, enseignes et maquettes, 5000 photos de tournage, 30 000 documents d’archives, 350 objets et costumes de cinéma. Le nouveau musée offre un jeu d’ombres et de lumières, avec la transparence des 7 000 lamelles d’aluminium perforées de sa verrière. Au sous-sol, dans une salle dédiée au cinéma muet, les projections de films restaurés par Pathé seront accompagnés au piano, comme autrefois.

La Philharmonie de Paris

Paris sera dotée en janvier 2015 de l’une des plus belles salles de concert au monde. L’Orchestre de Paris en sera le résident principal. L’architecte Jean Nouvel a conçu une structure en aluminium faite de plaques qui semblent empilées dans le désordre. Influencé par la Philharmonie de Berlin et le Walt Disney Concert Hall de Los Angeles, cet espace sera équipé de gradins modulables pouvant accueillir au maximum 2400 spectateurs. Cette nouvelle salle de concert sera implantée dans le parc de la Villette, dans un quartier plutôt populaire nord-est de la ville, à proximité de la Cité de la Musique et du Conservatoire de Paris. L’objectif est de de conquérir un nouveau public, notamment parmi les 11 millions d’habitants de la banlieue parisienne (Paris compte 2,5 millions d’habitants).

La Canopée des Halles

Une structure de verre nervurée de métal qui abritera le plus grand carrefour de voies souterraines d’Europe. Le dôme, qui en est à ses dernières finitions, sera achevé en 2015. C’est en 2007 que Patrick Berger a remporté le concours international pour la rénovation du Forum des Halles. L’architecte s’inspire du monde organique pour optimiser la géométrie des formes. Patrick Berger explique au quotidien Le Temps à quels défis il a dû se confronter : « La construction devait se faire au-dessus d’un site fréquenté par 800 000 personnes par jour, 24 heures sur 24. Il y a 24 mètres de profondeur en sous-sol et une vie souterraine avec la station des RER [réseau des trains express régionaux], la plateforme d’échange de Châtelet-les-Halles, trois niveaux de magasins. La Canopée, recouverte de feuilles de verre, a été travaillée en autotraction pour ne pas devoir créer de fondations supplémentaires. » L’ensemble des réaménagements sera achevé en 2018.

Les tours Hermitage Plaza

Prévues pour 2018, ces deux gratte-ciels de 320 mètres de haut seront le nouveau fleuron du skyline du Grand Paris. L’architecte britannique Norman Foster a volontairement désiré ne pas dépasser le symbole parisien par excellence, la Tour Eiffel, qui mesure 324 mètres. Erigées à Courbevoie, au cœur de la Défense, le quartier d’affaires de l’ouest parisien, elles seront le bâtiment mixte appartements/bureaux le plus haut d’Europe. Hautes de 90 et 91 étages, ces tours accueilleront bureaux, appartements panoramiques, hôtel cinq étoiles, spas, centres de fitness, piscines, restaurants. Cette mixité d'usages sera inédite à Paris. La page officielle du projet annonce : « Les tours s'élèveront au-dessus d'un vaste socle aménagé en place publique et agrémenté de quatre petits bâtiments abritant des bureaux, un centre commercial, une salle polyvalente de spectacle, deux auditoriums, une galerie d'art et une résidence étudiante. Bordée de magasins, de boutiques, de restaurants et de cafés, les rues piétonnes paysagées ainsi délimitées par les bâtiments créeront un nouveau point d'attraction. »

connexe