film tv et nouveaux media / Film, TV & Nouveaux Medias / Les Français au festival de Film d'Animation d'Ottawa

Les Français au festival de Film d'Animation d'Ottawa

09 septembre 2014 | By francecanadaculture Ottawa
Idents 'France 3 2013', clip promotionnel de Nicolas Deveaux

Depuis 38 ans, l'OIAF (Ottawa International Animation Festival) attire les amateurs de cinéma et d'animation, les amateurs d'art et les cinéastes du monde entier. Une centaine de films en compétition sont à voir, dont de nombreux films français.

Du 17 au 21 septembre, c'est dans le centre-ville d'Ottawa que vous pourrez profiter en avant-premières de films d'animations dans tous les styles : dessins animés traditionnels, expériences hallucinantes, créations numériques impressionnantes, films profonds, drôles ou provocateurs.

La sélection officielle du Festival Internationnal d'Animation d'Ottawa se compose d'oeuvres choisies par l'équipe de programmation de l'OIAF. Plus de 2100 films sont envoyés chaque année. La compétition officielle de l'OIAF comprend les catégories narratives, expérimentales, films d'étudiants, séries télévisées, publicités, bandes-démo, clips musicaux, films et séries pour enfants.

Dans la catégorie Longs-métrages, qui comprend 5 films, un film français est en compétition : Tante Hilda de Jacques-Remy Girerd et Benoît Chieux (2013), les créateurs du Chat à Paris et de la Prophétie des Grenouilles.

 

Six courts-métrages français (ou coproductions françaises) sont en compétition : Padre de Santiago 'Bou' Grasso, Fight de Marc James Roels, Idents 'France 3 2013' de Nicolas Deveaux, Insolation de Morgane Le Péchon, La chair de ma mère de Calvin Antoine Blandin et Supervenus de Frederic Doazan.

Presque un quart de films sont français parmi les films pour enfants en compétition : La petite casserole d'Anatole, Le parfum de la carotte, Les larmes du crocodile et La Bûche de Noël.

Enfin, trois courts-métrages français sont présentés dans la catégorie "Films en panorama" : A Blue Room, Land et Ascension.

Pendant cinq jours, le festival propose aussi des conférences, des rencontres, des soirées et autres événements, permettant des échanges entre les professionnels du secteur. L'Ecole des Métiers du Cinéma d'Animation (EMCA, Angoulême) est également représentée au Festival.