film tv et nouveaux media / Film, TV & Nouveaux Medias / UniFrance Films accueille ses 1eres rencontres Franco-Québécoises

UniFrance Films accueille ses 1eres rencontres Franco-Québécoises

04 dcembre 2014 | By francecanadaculture Film

Six jeunes producteurs originaires de la Belle Province ont été retenus par l’institution canadienne qu'est la Sodec pour venir à Paris rencontrer six de leurs homologues français, choisis parmi les producteurs membres d’uniFrance. Tous avaient comme point commun d’avoir amorcé récemment le virage souvent délicat du court au long-métrage.

Organisée en marge de la Semaine du Cinéma québécois à Paris et des Rencontres de Coproduction Francophone, la journée a débuté au Forum des images par une table ronde sobrement intitulée « Produit-on trop de films? ». Loin de virer au pugilat, cette table ronde a présenté une topologie des différents instruments de coproduction minoritaire, leur efficacité au regard de critères industriels, d’exposition des oeuvres et d’intégration européenne. Modéré par François Pier Pélinard-Lambert (journaliste au Film Français) et orchestré en partenariat avec l‘European Producers Club ce panel était composé de Marco Chimenz (Cattleya, Italie), Denise Robert (Cinémaginaire, Québec), Joseph Rouschop (Tarantula, Belgique), Antoine Simkine (Les Films d'Antoine , France) et Ira Von Gienanth (Prokino, Allemagne).

Les rencontres se sont ensuite poursuivies tout l’après-midi au sein des bureaux d’uniFrance films. Après une présentation des actions et missions d’UniFrance par Mathilde Caillol, la délégation de producteurs franco-québécoise a bénéficié successivement de l’expérience de quatre intervenants : Souad Houssein (Organisation Internationale de la Francophonie), Lilyane Crosnier (Bureau Europe Créative - MEDIA), Pierre-Emmanuel Lecerf (Directeur financier et juridique, et Directeur des affaires européennes et internationales au CNC) et Céleste Haller (CNC).

C’est le producteur et distributeur Éric Névé (La Chauve-Souris, Indie Sales) qui a assuré la modération des échanges.

Ces interventions ont à la fois permis une présentation exhaustive des nombreux mécanismes de financement hexagonaux, européens et internationaux permettant le soutien de coproductions francophones mais aussi d’amorcer une réflexion collective sur l’évolution des dispositifs d’accompagnement de ces œuvres fragiles et de leurs auteurs.

La délégation québécoise était attendue le lendemain à Bruxelles pour poursuivre son tour d’Europe des instruments de coproduction.

Le deuxième round de ce travail de réflexion entre la SODEC et uniFrance est prévu en mars 2015 au Festival de Chicoutimi (Chicoutimi, Québec).

Voir la liste de tous les participants sur le site d'Unifrance