livre et savoirs / Livre & Savoirs / REGARDSPM : le sport plus qu’une passion, un art de vivre

REGARDSPM : le sport plus qu’une passion, un art de vivre

13 septembre 2016 | By francecanadaculture Moncton

Si l’archipel en compte que 6 000habitants, on est rapidement frappé par la multitude de sport qui y est pratiqué et la passion avec laquelle ses habitants s’y adonnent.

Comme son voisin canadien, le chouchou des saint-pierrais est le hockey sur glace. Il n’y a que deux équipes de seniors sur l’archipel (les Missiles et les Cougars) pour se disputer le championnat local, mais loin d’être monotone, chaque saison déclenche plus de passion et stimule l’enthousiasme des supporters. La télévision locale, Saint-Pierre-et-Miquelon 1ère, a d’ailleurs consacré une galerie de portraits de ces sportifs.

Dans la rubrique des sports de glace,  le patinage artistique et le curling font de nombreux adeptes à Saint-Pierre. A ce sujet, le printemps 2016 a été particulière spéciale, puisque pour la première fois c’est un saint-pierrais, Paul Arrossaména, qui a décroché le titre de champion de France de curling.

Grâce à son héritage basque, l’une des spécificité de cette terre de France en Amérique du nord ets de pratiquer la pelote basque. La pelote basque (Euskal pilota), originaire du Sud-Est de la France, est un jeu qui consiste à envoyer la pelote (balle) contre un mur (frontis), afin qu'elle retombe sur l'aire de jeu nommée cancha jusqu'à ce qu'une équipe commette une faute ou n'arrive pas à relancer la pelote avant le deuxième rebond. Face à face ou contre un mur, en intérieur ou en extérieur, la pelote basque fait vibrer tous les habitants de l’archipel, qu’ils aient du sang basque ou non.

Si New-York peut se targuer d’organiser tous les ans son célèbre marathon,  la course « 25 km » de Miquelon jouit d’une belle renomée et constitue un moment sportif et festif incontournable.

Il faut également souligné que la championne en TAEKWONDO, Bénédicte Siosse, championne du monde francophone depuis le printemps 2016 est originaire de l’archipel.

Si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à vous envoler vers Saint-Pierre pour une  partie de pelote basque ou de hockey et ainsi matérialiser la belle amitié qui unit nos deux peuples

connexe