livre et savoirs / Livre & Savoirs / Entretien avec Alana Wilcox

Entretien avec Alana Wilcox

(Mis à jour le Septembre 24, 2014)

Alana Wilcox est directrice éditoriale chez  Coach House Books, une maison d'édition indépendante de Toronto. Coach House Books publie de la fiction, de la poésie, du théâtre et des sciences humaines afin de toucher plus d'horizons. Outre ses propres titres, Coach House Books imprime également les publications de plusieurs autres petites maisons canadiennes et de magazines littéraires. Dans cet entretien, Alana Wilcox nous parle de l'impact des technologies numériques sur son travail.

Interview menée par Marang N'Douba, chargée de mission pour le livre et le débat d'idées au Consulat Général de France à Toronto


Coach House est une maison d'édition qui imprime ses propres livres et qui est célèbre pour la qualité de ses impressions. Comment avez-vous abordé la technologie numérique ?

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que nous abordons le numérique. Coach House a toujours su faire se rencontrer le passé et le futur - nous disposons de presses à imprimer datant des années 1960 (ainsi qu'une technologie plus ancienne que nous n'utilisons plus, comme un Linotype) ; dans le même temps nous avont été l'un des premiers imprimeurs à nous lancer dans la publication sur internet. Dès les années 1980, Coach House travaillait sur l'imprimerie digitale. Nous sommes conscients de la diversité de nos lecteurs, et nous sommes donc contents de proposer nos livres (nos "contenus") dans des formats aussi variés que possible.

Combien de livres numériques avez-vous en catalogue ?

Nous avons environ deux cents titres sous forme numérique. Notre catalogue compte au total près de trois cents livres, mais certains d'entre eux sont trop compliqués à numériser car ils ont des formats complexes, par exemple s'il s'agit de poésie expérimentale ou d'ouvages d'art. Nous numérisons chaque livre qu'il est possible de produire en format ebook, ce qui représente au moins 90% de notre liste.


En quoi les technologies numériques ont-elles modifié la façon dont vous travaillez ?

C'est certain, la technologie a facilité la manière de faire des livres, pour différentes raisons - regardez notre vieille machine Linotype et les boîtiers d'impression en plomb, et vous vous rendrez compte du luxe que c'est de pouvoir changer une virgule sans être obligé de couler du plomb ! Maintenant nous préparons nos livres sur ordinateur, nous utilisons un logiciel pour disposer les pages en vue de l'impression, et nous faisons fonctionner la presse par informatique - ce qui a complètement rationalisé le mode opératoire. Et bien sûr, nos tâches administratives sont toutes facilitées grâce à la technologie : les emails, et tout le reste.

Une question plus importante pour moi, et qui reste encore sans réponse, est de savoir en quoi la technologie a transformé nos auteurs et ce qu'ils écrivent. J'aimerais comprendre comment l'omniprésence du numérique a modifié notre manière de penser.

Avez-vous obtenu un financement de la part d'une institution canadienne pour pénétrer le marché du livre numérique ?
Oui, il y a eu les aides de deux programmes distincts qui nous ont aidés à nous préparer au monde numérique.

D'abord, le Fond pour le Livre du Canada (Canada Book Fund) a énormément investi dans l'infrastructure technologique, en aidant des éditeurs indépendants à faire ce qui était nécessaire pour se préparer à la transformation de notre industrie, puis en lançant BookNet Canada, qui suit les ventes - et qui a profondément amélioré la gestion de nos affaires.

Ensuite, le gouvernement de notre province nous a directement aidés à numériser nos anciens ouvrages en stock. C'est une vraie gageure : il faut que nous numérisions des centaines de milliers de titres anciens qui ne nous rapporterons rien avant des années. Le soutien du gouvernement a été très précieux.

 
Comment s'organise la vente de vos livres numériques ?

Nous vendons nos ebooks par différents biais. D'abord, nous les vendons directement sur notre site internet chbooks.com - il est fait pour envoyer automatiquement le fichier au client quand il l'a acheté. Nous passons également par différents distributeurs (eBound et Constellation) pour atteindre des revendeurs comme Amazon, Kobo, Barnes & Nobe, Sony, Appele, et beaucoup d'autres.

Dans l'esprit d'innovation numérique qui a longtemps fait l'idendité de Coach House, nous avons très envie de nous affilier à tous ceux qui ont des projets intéressants. Aussi nos livres sont disponibles via un large panel de startups : certaines vendent des ebooks, d'autres proposent des services d'abonnement ou de locations : Oyster, Scribd ou 0s&1s, par exemple. Certes, c'est au stade de l'expérimentation, mais c'est la marque de notre engouement pour tout ce qui peut contribuer à rendre notre marché divers et à éviter le monopole d'Amazon.

Les choses ne cessent de changer dans notre métier et il est important de garder un certain sens de l'aventure !