La toute première édition manitobaine du concours francophone Ma Thèse en 180 secondes s’est déroulée en ligne le 24 juillet dernier.

Animé par Jean-Éric Ghia, professeur agrégé au département d’immunologie de l’Université du Manitoba et consul honoraire de France à Winnipeg, le concours a mis au défi 4 candidats, qui ont eu 180 secondes pour vulgariser leurs travaux de thèse devant un jury composé de 4 membres.

Le 1er prix de 400 $ a été remporté par Abdoulaye Diarra, étudiant en 2e année de master en immunologie, dont les recherches portent sur les traitements des maladies inflammatoires des intestins (thèse : la chromofugin régule la voie d’activation du stress du réticulum endoplasmique et de l’apoptose dans le cadre de la colite ulcéreuse).

Le 2e prix de 300 $ a été attribué à Lucie Jeusset, étudiante en doctorat, pour ses travaux sur l’instabilité chromosomique à l’origine de la formation du cancer du côlon. En tant que première doctorante classée au concours, Lucie Jeusset représentera la province du Manitoba à la finale nationale canadienne qui aura lieu en ligne le 19 novembre 2020.

Revoyez les performances et présentations des candidats au concours MT180 Manitoba ici.

Le concours Ma Thèse en 180 secondes s’inspire du concours 3 minutes thesis, initié en 2008 à l’Université du Queensland, en Australie.

En 2012, l’ACFAS  (Association francophone pour le savoir), a repris le concept au Québec pour l’étendre à l’ensemble des pays de la francophonie.

Le concours provincial Ma Thèse en 180 secondes au Manitoba a été organisé en partenariat avec l’Ambassade de France au Canada, le Consulat honoraire de France à Winnipeg, l’Université du Manitoba, l’Université Saint-Boniface, l’Alliance française du Manitoba, le journal La Liberté, l’ACFAS, le Théâtre Cercle Molière, Radio Canada Ici Manitoba, le secrétariat du Québec aux relations canadiennes et Hydro Québec.