Dans le cadre de la lettre d’intention signée en octobre 2017 entre le Ministère de l’Agriculture français et le Ministère de l’Agriculture et des Forêts de l’Alberta, le Service culturel et scientifique (SCAC) de Vancouver, en partenariat avec l’Université de l’Alberta, organisait les 10, 11 et 12 septembre derniers une rencontre intitulée « France-Alberta Agriculture & Food Research Symposium ».

L’évènement s’est tenu sur le campus d’uAlberta à Edmonton, et a rassemblé des intervenants invités par le SCAC et par la faculté d’agriculture et d’études environnementales (ALES). Au cours des trois jours, les conférences et ateliers se sont succédés, abordant des thèmes aussi variés que la sélection génomique en agriculture, les droits des animaux d’élevage, les différents marchés de l’agriculture… Fabien Agenes, attaché scientifique au SCAC de Vancouver, a introduit chaque matin les thèmes et orateurs de la journée, qui ont attiré jusqu’à 120 personnes le deuxième jour.

Le SCAC, à l’initiative de l’évènement, a également financé la venue de deux scientifiques français : Nicolas Treich, directeur de recherche à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et à la Toulouse School of Economics, ainsi que Stéphane Lemarié, ingénieur agronome, chercheur à l’INRA et au Laboratoire d’Économie Appliquée de Grenoble. Ce-dernier a notamment été interrogé par Radio Canada sur le thème de sa conférence, la sélection génomique en agriculture.

De gauche à droite : Tom Lynch-Staunton, Stan Blade, Jessica Eisen, Nicolas Treich (derrière), Clover Bench, Stephen Moore (derrière).

La lettre d’intention à l’origine de ce symposium jette les bases de l’élargissement des relations entre la France et l’Alberta dans les secteurs de l’agriculture, de l’alimentation et des forêts, en créant notamment un groupe d’échange d’informations entre les deux parties, et en soutenant les échanges universitaires et les conférences sur ces thèmes.