Le Fonds France-Canada pour la recherche a sélectionné le 12 mai dernier les 20 équipes lauréates de l’édition 2020 du programme « nouvelles collaborations de recherche ».

Le contexte particulier lié à la pandémie de COVID-19 a conduit le comité exécutif à se réunir exceptionnellement en visio-conférence cette année.

Alors que les restrictions sur les déplacements internationaux complexifient la mise en place de coopérations internationales, les membres du FFCR ont souhaité envoyer un message fort quant à l’importance du maintien de la collaboration scientifique entre la France et le Canada. 20 nouveaux projets menés conjointement par des équipes canadiennes et françaises recevront ainsi dans les prochaines semaines des financements d’amorçage allant jusqu’à 15 000 dollars. Les équipes auront alors deux années pour échanger et partager leurs expertises autour de leur thématique de recherche commune. L’ensemble des fonds attribués dans le cadre du FFCR étant avant tout destinés à financer la mobilité des chercheurs, en particulier des jeunes chercheurs impliqués dans les équipes, les mécanismes seront adaptés au contexte sanitaire actuel.

8 des 20 projets sélectionnés cette année intègrent la thématique prioritaire 2020 de l’intelligence artificielle à des domaines aussi variés que les mathématiques, la chimie, la médecine ou encore les sciences sociales.

Ces bourses permettront de créer de nouvelles collaborations et renforcer les relations préexistantes entre établissements d’enseignement supérieur français et canadiens. Les nouvelles collaborations sont réparties sur une grande partie du territoire canadien :

  • University of Victoria avec l’université Sorbonne/CNRS
  • University of British Columbia avec l’université de Rouen et l’université de Montpellier/CNRS/IRD/EPHE/CIRAD
  • University of Alberta avec la Sorbonne
  • University McMaster avec l’université Paul Sabatier/CNRS/Toulouse‐INP, l’Institut agronomique néo-calédonien, l’université Bordeaux Montaigne/CNRS et l’université Lyon 1
  • University of Toronto avec l’INSA Rennes, l’institut Pasteur, l’institut de neurosciences de Montpellier et l’université Grenoble Alpes
  • York University avec l’école Polytechnique et l’université Jean Monnet St Etienne
  • University of Guelph avec l’université de Limoges
  • Queen’s University avec l’université de Lorraine
  • Université d’Ottawa avec l’université St-Etienne
  • Université Laval avec le Laboratoire CoBTeK-EA et l’université Côte d’Azur
  • McGill University avec le CNRS

 

L’impact positif du FFCR sur les relations entre universités et centre de recherche en France et au Canada s’appuie également sur l’octroi de trois contrats doctoraux par an. Cette année, les contrats ont été attribués à des écoles doctorales pour des projets en lien avec York University, UBC et l’Université Laval. Les étudiants impliqués pourront bénéficier d’un co-encadrement français et canadien.

Outre la sélection des projets lauréats, les réunions du 12 mai dernier ont été l’occasion de souligner le 20e anniversaire du FFCR. En 20 ans d’existence, cet outil phare de la coopération scientifique et universitaire entre la France et le Canada a permis à plus de 300 équipes de chercheurs français et canadiens de développer des projets conjoints. L’Ambassadrice de France au Canada Kareen Rispal, et le recteur et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa Jacques Frémont, ont également saisi l’occasion pour célébrer la collaboration pérenne et privilégiée entre l’Université et l’Ambassade de France, associée dans la gestion du Fonds.

Pour en savoir plus sur le FFCR, consultez notre page http://francecanadaculture.org/fr/fonds-france-canada-pour-la-recherche/