Le festival Inspire revient à Moncton du 8 au 13 juillet 2019 pour sa 5ème édition.

Cette année encore, des artistes locaux et internationaux viennent métamorphoser le paysage urbain de la plus grande ville du Nouveau-Brunswick. 

Le festival international de murales permet aux artistes d’élaborer pendant 7 jours des fresques, des installations interactives et autres projections murales afin de transformer l’environnement urbain de la ville.  

Gratuit, cet incontournable festival d’art urbain célèbre toutes les formes artistiques, mêlant street art, musique et spectacle de rue. Les citoyens et les commerçants locaux se laissent porter par ces performances, curieux de voir comment ces influences venues des quatre coins du monde vont se conjuguer avec les spécificités de leur ville. Les installations éphémères et les œuvres permanentes finissent par former un décor fantastique qui encourage le public à participer et s’investir dans des œuvres parfois collectives. 

Ces techniques artistiques relèvent d’un art contextuel qui ne consiste pas en une simple représentation de la réalité dans des espaces d’exposition institutionnels (galeries d’art), mais bien d’une amélioration de la réalité dans son espace d’origine (la rue). Longtemps considéré comme subversif et marginal car il rompt les barrières spatio-temporelles entre création et perception de l’œuvre, l’art urbain privilégie la spontanéité d’une action, réalisée à un instant donné en présence d’un public. 

En 2019, l’artiste français Oak Oak apporte sa contribution à la valorisation des murs de Moncton, en proposant de redonner le sourire aux passants avec des créations qui raviront amateurs et néophytes. Depuis 2006, l’artiste stéphanois détourne les éléments urbains existants pour recréer des visuels faisant référence aux cultures numériques et audiovisuelles. La Tour Eiffel prend la forme du chapeau d’un gnome, les bouches d’égout perdent leur caractère angoissant en devenant des jeux d’arcade, un escalier se dote de touches de piano, une fissure dans un mur se mue en fil de funambule, tandis que les passages-piétons et le reste du mobilier urbain (panneaux de signalisation, vide-ordures) prennent vie sous les regards amusés des passants. Aucun détail n’échappe à l’œil de l’artiste, qui trouve dans les imperfections des métropoles de formidables opportunités de création. En faisant de l’espace urbain son terrain de jeu, Oak Oak insuffle de la bonne humeur aux citadins, tout en ponctuant ses créations de messages politiques, subtilement détournés mais explicites. 

 

Oak Oak a réalisé des expositions en France à la Galerie Clemouchka de Lyon (2015), au Cabinet d’Amateur (2015) et au Lavo Matik (2016) à Paris. Son travail a été publié dans deux ouvrages, l’un chez Édition populaire (2011) et l’autre aux Éditions Omaké (2014). Intéressant de nombreuses galeries d’art contemporain à l’étranger, ses œuvres ont été exposées en 2012 à la  « Outsider Gallery » de Steve Lazarides, à Newcastle (Royaume-Uni), qui a également vu défiler les œuvres de Banksy. Son travail a voyagé jusqu’à la « Vertical Gallery » de Chicago (2015), avant d’aller égayer les parkings de l’aéroport Schiphol à Amsterdam (2016). Il collabore souvent avec d’autres artistes d’art urbain, à l’instar de Fra Biancoshock (Italie), The Wa (Allemagne), Bulbe (France) et Zabou (Royaume-Uni). 

Venez déambuler dans les rues de Moncton pour admirer le travail de tous les artistes du 8 au 13 juillet prochain ! Si vous ne pouvez pas nous vous invitons à suivre l’actualité sur nos réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/FranceCanadaCulture/ 

https://www.instagram.com/francecanadaculture/ 

http://www.festivalinspire.com/ 

https://www.instagram.com/festivalinspire/

https://www.facebook.com/festivalinspire/?eid=ARDHUtsP6WdT7rrm4tthJ9xEPaBc48ZiQSC2bc2Dvqd0vmXKRBY50Ub87WG9pjqAiysTRIIZkx7cFRFN 

 

Anna ROHR, collaboratrice auprès du Consulat Général de France à Moncton et Halifax