Le BAL accueille, du 14 septembre au 23 décembre, une exposition dédiée à Dave Heath, photographe américano-canadien majeur décédé en 2016. La salle d’exposition parisienne, consacrée à l’image dans toutes ses formes, devient ainsi la première en France à honorer le travail de cet autodidacte, soldat lors de la guerre de Corée, dont les clichés captent les « paysages intérieurs » (inner landscapes) d’inconnus croisés dans la rue, absorbés dans leurs pensées.

Abandonné par ses parents à l’âge de 4 ans, placé en orphelinat à Philadelphie, Dave Heath rend compte dans son travail de la rue américaine, celle qu’il a parcouru dès son enfance. Empreintes d’une mélancolie certaine, ses photos d’inconnus pris sur le vif dans leur introspection rendent compte de l’expérience de la vie urbaine, du quotidien, et du contraste entre le chaos de la ville et le silence de l’introspection. Flâner, lire, prendre le métro, attendre dans une file : toutes ces actions quotidiennes prennent alors une nouvelle dimension et apparaissent comme les lieux d’une réflexion approfondie sur soi-même. Son livre A Dialogue With Solitude, publié en 1965, réunit une partie de ses clichés et s’imposera comme l’un des ouvrages majeurs de la seconde moitié du XXe siècle. 

Dave Heath cesse la photographie dans les années 70 s’installe au Canada, dont il devient citoyen. Une grande partie de son œuvre est conservée par la Stephen Bulger Gallery, à Toronto, où la directrice artistique du BAL, Diane Dufour, s’est rendue quelques jours dans le cadre de la préparation de l’exposition.

Du 14 septembre au 23 décembre 2018

6, Impasse de la Défense, 75018 Paris